Les avocats de l’ancien président Donald Trump ont officiellement annoncé vendredi qu’ils faisaient appel de la condamnation de 83 millions de dollars pour diffamation à l’encontre de l’écrivaine E. Jean Carroll. De plus, ils ont déposé une caution de 91 millions de dollars pour empêcher la collecte des fonds pendant la procédure d’appel.

Les avocats ont demandé au juge d’approuver la caution de 91 630 000 dollars et de suspendre l’exécution du jugement de Carroll.

La source de la caution est la Federal Insurance Company, une société autorisée à effectuer des transactions commerciales à New York. La société est basée en Virginie et au New Jersey et semble être une filiale de la Chubb Insurance Company. Le document est signé par l’ancien président.

Le juge a ordonné aux avocats de Carroll de répondre à la demande de Trump d’ici lundi matin. Il a déclaré qu’il pourrait tenir une audience l’après-midi même s’ils s’y opposent.

Cette requête a pris de court, car les avocats de Trump ont régulièrement demandé au juge plus de temps pour déposer la caution et réduire le montant. La caution était nécessaire pour empêcher Carroll de percevoir les fonds pendant la durée de l’appel, qui peut prendre des mois, voire des années. Elle est supérieure au montant du jugement réel pour tenir compte du taux d’intérêt annuel de 9 % de New York.

L’arrêt automatique du jugement était censé expirer lundi, à partir duquel les avocats de Carroll auraient pu commencer à percevoir l’argent qui lui avait été accordé pour la diffamation commise par Trump alors qu’il était président, et après avoir reçu un jugement séparé de 5 millions de dollars contre lui l’année dernière. Trump fait également appel de ce verdict et avait déjà déposé une caution.

Carroll a qualifié ces développements de “stupéfiants” dans un article sur Substack. Elle a écrit que bien que son avocate, Roberta Kaplan, soit “assez forte pour arracher une toilette en or du sol de la Trump Tower et la lancer par la fenêtre, cette caution évite à Robbie la peine de se présenter avec les US Marshals pour le faire lundi”.

Les documents judiciaires montrent que Trump a signé le nouvel accord de caution mardi, et l’avocat de la FIC l’a signé mercredi – le même jour où les avocats de Trump ont déposé une lettre demandant au juge de suspendre le jugement pendant trois jours après sa décision concernant leur demande précédente de suspension, qu’il n’a pas encore rendue.

Le juge fédéral Lewis Kaplan a rejeté cette demande dans une ordonnance jeudi et a réprimandé Trump pour avoir tenté de précipiter sa décision. “La situation actuelle de M. Trump est le résultat de ses propres manœuvres dilatoires. Il avait depuis le 26 janvier pour organiser ses finances, sachant qu’il pourrait avoir besoin de garantir ce jugement, mais il a attendu 25 jours après le verdict du jury” et peu avant l’expiration de l’arrêt automatique pour demander un recours, a écrit le juge.

Trump fait face à un problème similaire – et plus important – devant le tribunal de l’État de New York, où il a été condamné le mois dernier à une amende de 464 millions de dollars pour fraude civile.

Les avocats de Trump ont demandé à une cour d’appel de réduire le montant de la caution qu’il devrait déposer dans cette affaire, une demande rejetée par le juge ayant entendu l’affaire. “Pour tenir compte des intérêts post-jugement et des frais d’appel, un garant fixe souvent le montant de la caution à 120 % du jugement ou plus”, a écrit l’avocat de Trump, Clifford Robert, dans un dossier remis à la cour d’appel. Cela représenterait un total de plus de 500 millions de dollars.

Un juge unique de la Cour d’appel de l’État a refusé le mois dernier la demande de Trump de réduire le montant de la caution à 100 millions de dollars, mais a fixé un calendrier d’audience accéléré pour la requête de suspension de Trump. Cela laisse la possibilité à un collège complet de juges d’agir avant que Trump ne soit obligé de déposer la caution.

La date limite actuelle pour le dépôt de la caution est le 25 mars, jour où la sélection du jury doit commencer lors du procès pénal de Trump devant le tribunal de l’État de New York. Il est accusé de 34 chefs d’accusation de falsification de documents commerciaux liés aux paiements de silence effectués à une actrice de films pour adultes dans les derniers jours de l’élection de 2016. Trump plaide non coupable.

Section FAQ :

Q: Pourquoi les avocats de Donald Trump font-ils appel de la condamnation pour diffamation à l’encontre de E. Jean Carroll ?
A: Les avocats de Donald Trump font appel de la condamnation de 83 millions de dollars pour diffamation à l’encontre de E. Jean Carroll afin de contester la décision du tribunal.

Q: Quelle est la raison de la caution de 91 millions de dollars déposée par les avocats de Trump ?
A: Les avocats de Trump ont déposé une caution de 91 millions de dollars pour empêcher la collecte des fonds pendant la procédure d’appel et suspendre l’exécution du jugement de Carroll.

Q: D’où provient la caution déposée par les avocats de Trump ?
A: La caution déposée par les avocats de Trump provient de la Federal Insurance Company, une société basée en Virginie et au New Jersey et semble être une filiale de la Chubb Insurance Company.

Q: Quelle a été la réaction de Carroll face à cette requête de caution ?
A: Carroll a qualifié ces développements de “stupéfiants” dans un article sur Substack. Elle a écrit que cette caution permettait à son avocate d’éviter de se présenter avec les US Marshals pour collecter les fonds.

Q: Pourquoi la caution déposée est-elle supérieure au montant du jugement réel ?
A: La caution déposée est supérieure au montant du jugement réel pour tenir compte du taux d’intérêt annuel de 9% de New York.

Q: Quel autre problème Trump doit-il affronter devant le tribunal de l’État de New York ?
A: Trump doit également faire face à une condamnation de 464 millions de dollars pour fraude civile devant le tribunal de l’État de New York.

Definitions :

– Diffamation : Action de diffamer quelqu’un, de porter atteinte à sa réputation par des propos ou des écrits mensongers.
– Caution : Somme d’argent versée en garantie temporaire pour s’assurer de l’exécution d’une obligation.
– Falsification de documents commerciaux : Action de modifier ou de falsifier des documents liés à des transactions commerciales.
– Jury : Groupe de personnes sélectionnées pour rendre un verdict dans un procès.

Related links:
Chubb Insurance Company