La révolution digitale de l’industrie de l’assurance en Inde

L’Inde est en pleine révolution digitale, notamment dans le domaine des services financiers. Grâce à l’utilisation de la technologie JAM (compte Jan Dhan, Aadhar et mobile), le pays a réussi à transformer la mise en œuvre des programmes gouvernementaux, ainsi que les services bancaires et les paiements digitaux. Cette même approche est dorénavant envisagée dans d’autres secteurs, afin de permettre une pénétration et une expansion plus fluides.

Selon le GIC (General Insurance Council), le taux de pénétration de l’assurance en Inde est actuellement de seulement 1%, tandis que la moyenne mondiale est supérieure à 3,9%. Cependant, le pays est en bonne voie pour devenir le 6ème plus grand marché d’assurance d’ici 2032, alors qu’il occupe actuellement la 10ème place. Dans le cadre de cette transformation majeure, l’Autorité de régulation et de développement de l’assurance en Inde (IRDAI) envisage des initiatives digitales.

La semaine dernière, l’IRDAI a publié une réglementation préliminaire concernant le lancement tant attendu du marché de l’assurance. Cette initiative, appelée Bima Sugam, est conçue pour réunir tous les acteurs de l’assurance, y compris les intermédiaires, les assureurs et les assurés. Son objectif est d’accroître la pénétration de l’assurance tout en améliorant son accessibilité, sa disponibilité et son abordabilité pour les citoyens.

Bima Sugam sera une solution tout-en-un pour tous les acteurs de l’assurance, favorisant la transparence, l’efficacité et la collaboration tout au long de la chaîne de valeur de l’assurance. Grâce à cette innovation technologique, l’objectif est de rendre l’assurance universelle et démocratique, en accord avec la vision “Assurance pour tous d’ici 2047”.

Selon le projet, la plateforme sera exploitée par une société sans but lucratif en vertu de la section 8 de la loi sur les sociétés de 2013. La société sera détenue en grande partie par l’ensemble des assureurs vie, généraux et santé, sans qu’aucune entité n’ait de participation majoritaire. Les actionnaires contribueront au capital de la société selon les besoins. L’IRDAI nommera deux membres au conseil d’administration de la société.

Cette réglementation préliminaire découle de près de deux ans de travail de régulation et elle est actuellement ouverte aux commentaires du public jusqu’au 4 mars. Les directives proposées comprennent la création d’un comité de gestion des risques, l’approbation préalable de l’autorité pour la nomination du président et du directeur général de la société, ainsi que la mise en place d’une architecture basée sur le consentement pour les services. De plus, les consommateurs ne seront pas facturés pour l’utilisation des services de Bima Sugam.

La plateforme proposera diverses polices d’assurance, couvrant la vie, les voyages, la santé, l’automobile et d’autres produits d’assurance généraux. Les clients pourront acheter ces polices d’assurance via un agent, un agrégateur ou directement auprès de l’assureur sur cette plateforme. Bima Sugam facilitera également le renouvellement des polices existantes, la gestion des réclamations et la résolution des problèmes.

Cette initiative pourrait changer la donne pour l’industrie de l’assurance en réduisant les coûts (commissions des intermédiaires) et en intensifiant la concurrence, la rendant ainsi plus abordable et accessible pour les consommateurs. Le président de l’IRDAI a qualifié cette plateforme digitale de “moment UPI” (interface de paiement unifiée) pour l’industrie de l’assurance.

L’année dernière, le président de l’IRDAI avait sollicité l’opinion des distributeurs et cherché à apaiser leurs inquiétudes quant à l’impact de cette initiative sur leur activité. Il avait souligné qu’ils pourraient également bénéficier de cette place de marché en utilisant la plateforme pour vendre diverses polices d’assurance. Il avait également souligné que cela améliorerait l’efficacité de leur distribution et favoriserait la création d’emplois.

Cet article a été rédigé en collaboration avec “Wealocity”, une société de gestion de patrimoine. Pour toute question ou commentaire, veuillez contacter [email protected]

Une section FAQ basée sur les principaux sujets et informations présentées dans l’article :

Q: Qu’est-ce que l’initiative Bima Sugam ?
R: Bima Sugam est une initiative de l’Autorité de régulation et de développement de l’assurance en Inde (IRDAI) visant à créer une plateforme tout-en-un pour les acteurs de l’assurance, favorisant la transparence, l’efficacité et la collaboration dans l’industrie.

Q: Quel est l’objectif de Bima Sugam ?
R: L’objectif de Bima Sugam est d’accroître la pénétration de l’assurance en Inde tout en améliorant son accessibilité, sa disponibilité et son abordabilité pour les citoyens.

Q: Quelle est la base légale de Bima Sugam ?
R: La plateforme Bima Sugam sera exploitée par une société sans but lucratif en vertu de la section 8 de la loi sur les sociétés de 2013. Les actionnaires principaux seront les assureurs vie, généraux et santé.

Q: Quels types de polices d’assurance seront proposés sur la plateforme ?
R: La plateforme Bima Sugam proposera diverses polices d’assurance, couvrant la vie, les voyages, la santé, l’automobile et d’autres produits d’assurance généraux.

Q: Comment les clients pourront-ils acheter des polices d’assurance sur la plateforme ?
R: Les clients pourront acheter des polices d’assurance via un agent, un agrégateur ou directement auprès de l’assureur sur la plateforme Bima Sugam.

Q: Comment Bima Sugam pourrait-elle changer l’industrie de l’assurance ?
R: Bima Sugam pourrait réduire les coûts (commissions des intermédiaires) et intensifier la concurrence dans l’industrie de l’assurance, la rendant ainsi plus abordable et accessible pour les consommateurs.

Definitions :

– JAM : une technologie utilisée en Inde pour combiner le compte Jan Dhan (services bancaires de base), Aadhar (carte d’identité biométrique) et mobile (services téléphoniques) afin de faciliter les programmes gouvernementaux et les transactions financières.

– Pénétration de l’assurance : mesure du pourcentage de personnes couvertes par une assurance par rapport à la population totale.

– IRDAI : Autorité de régulation et de développement de l’assurance en Inde.

– Bima Sugam : une initiative de l’IRDAI visant à créer une plateforme tout-en-un pour l’industrie de l’assurance en Inde afin d’accroître sa pénétration et son accessibilité.

– Société sans but lucratif : une organisation dont l’objectif principal n’est pas de réaliser des bénéfices, mais de poursuivre des buts sociaux ou philanthropiques.

Related links :

Autorité de régulation et de développement de l’assurance en Inde
General Insurance Council