Le projet du gouverneur Ron DeSantis pour réduire les primes d’assurance habitation est de retour

Avec seulement trois semaines restantes dans la Session Législative, le plan du gouverneur Ron DeSantis visant à réduire les primes d’assurance habitation est de nouveau en jeu. Une réduction des taxes sur les primes d’assurance et des taxes sur les primes d’inondation avait été exclue lorsque la Chambre a dévoilé son plan de réduction des impôts (HB 7073). Cependant, le Comité des crédits de la Chambre a maintenant ajouté un amendement proposant cette mesure dans le projet de loi.

Ce plan prévoirait une réduction de 1,75% des taxes sur les primes pour les propriétés principales, tout en demandant aux assureurs de répercuter ces économies sur les consommateurs afin d’obtenir un crédit sur leur responsabilité fiscale. Il s’appliquerait aux polices souscrites ou renouvelées à partir du 1er octobre, et cette réduction serait valable pendant un an.

La chef de file démocrate de la Chambre, Fentrice Driskell de Tampa, a déclaré qu’elle soutenait l’amendement mais souhaitait accorder une plus grande réduction aux propriétaires. Elle a souligné que cette réduction permettrait aux propriétaires d’économiser 17,50 $ pour chaque tranche de 1 000 $ qu’ils paient en primes. Les économistes de l’État n’ont pas encore évalué le plan de la Chambre, mais une proposition similaire du Sénat permettrait de réaliser des économies totales de 363,2 millions de dollars sur deux ans.

“La somme totale d’économies pour les compagnies d’assurance est considérable, mais cela ne répond pas à nos attentes pour les propriétaires”, a déclaré Driskell. Elle a été l’une des quatre démocrates à voter contre le projet de loi sous-jacent.

Le représentant républicain Stan McClain, d’Ocala, sponsor du projet de loi, l’a défendu en tant que mesure bénéfique tant pour les entreprises que pour les citoyens ordinaires.

“Je crois que c’est une approche équilibrée entre les consommateurs et les entreprises”, a déclaré McClain.

La version du Sénat du projet de réduction des impôts (SB 7074) comprend également une réduction des taxes sur l’assurance. Elle s’appliquerait aux maisons assurées jusqu’à 750 000 $, couvrirait les polices d’inondation et supprimerait les cotisations à l’Association de garantie d’assurance de la Floride.

Le sénateur Blaise Ingoglia, républicain de Spring Hill et sponsor du projet de loi, a déclaré qu’elle permettrait aux propriétaires admissibles d’économiser en moyenne 3,5% sur leurs primes. Il a soutenu que bien que ces économies, soit 35 $ pour chaque tranche de 1 000 $ de primes, puissent sembler modestes, elles aideront les propriétaires jusqu’à ce que le marché se stabilise et que les primes se stabilisent en réponse aux changements législatifs visant à réduire les litiges approuvés ces deux dernières années.

“Il s’agissait d’un moyen de combler le fossé jusqu’à ce que nous commencions à voir le soulagement que nous attendons”, a déclaré Ingoglia aux journalistes.

Cependant, les tarifs continuent d’augmenter pour de nombreux propriétaires. Castle Key, une filiale d’Allstate, demandera mercredi aux régulateurs de l’État une augmentation moyenne de 53,5% au niveau de l’État pour les polices de copropriété.

Le plan global du Sénat représente une réduction de 900 millions de dollars. Il a été adopté à l’unanimité par le Comité des finances et des impôts du Sénat mardi.

Les dirigeants de la Chambre et du Sénat devront résoudre les différences entre les deux projets de loi au cours des trois dernières semaines de la Session Régulière.

L’une des principales différences concerne la réduction de l’impôt sur les loyers commerciaux, qui est actuellement fixé à 2% en août. Le projet de loi de la Chambre réduirait le taux à 1,25% à compter du 1er juillet. Les économistes de l’État estiment que cette mesure permettra aux entreprises d’économiser 308,6 millions de dollars, une réduction par rapport à l’estimation précédente de près de 340 millions de dollars. Le projet de loi du Sénat ne prévoit pas de réduction de l’impôt sur les loyers commerciaux.

Une autre différence majeure concerne un plan visant à augmenter l’allocation fiscale accordée aux entreprises qui versent des taxes de vente à l’État, en la faisant passer de 30 à 45 dollars, ce qui représenterait une économie de 47,3 millions de dollars pour les entreprises l’année prochaine. Cette disposition figure dans le projet de loi du Sénat, mais pas dans celui de la Chambre.

Il y a également un désaccord sur la façon d’aborder les taxes de développement touristique. La Chambre souhaite supprimer progressivement l’autorité actuelle de collecte des taxes de développement touristique sur les séjours en hôtel et en motel, qui financent la promotion du tourisme local et sont supervisées par les autorités locales. Cette disposition obligerait les électeurs à réapprouver les taxes de développement touristique tous les six ans, à compter de 2029.

Le projet de loi du Sénat n’inclut pas cette disposition, mais exigerait des recettes du Conseil de développement touristique de recueillir un vote à la majorité qualifiée avant de dépenser plus de 25% de ses revenus pour un seul projet.

Il y a néanmoins des points d’accord, notamment en ce qui concerne une série de journées de réduction des taxes de vente bien connues.

Le projet de loi du Sénat correspond au projet de loi de la Chambre en mettant en place un “Mois de la Liberté”, avec des exemptions de taxes de vente pour les billets d’événements dans les musées, les événements sportifs, les pièces de théâtre, les festivals, les foires et plus encore, ainsi que pour les articles d’extérieur. Cette mesure sera en vigueur tout au long du mois de juillet, mais c’est une réduction par rapport à la période de trois mois de “l’Été de la Liberté” de l’année dernière.

Une période de deux semaines d’exemption de taxes sur les articles scolaires en prévision de la rentrée, à partir du 29 juillet, fait partie des deux projets de loi, de même qu’une période d’une semaine d’exemption de taxes sur les outils à partir du 1er septembre. Il y a également deux périodes distinctes de deux semaines d’exemption de taxes sur les articles de préparation aux catastrophes, à partir du 1er juin et du 24 août.

FAQ:

1. Quel est le plan du gouverneur Ron DeSantis pour réduire les primes d’assurance habitation ?
– Le plan propose une réduction de 1,75% des taxes sur les primes pour les propriétés principales, avec une demande aux assureurs de répercuter ces économies sur les consommateurs afin d’obtenir un crédit sur leur responsabilité fiscale. La réduction s’appliquerait aux polices souscrites ou renouvelées à partir du 1er octobre, et serait valable pendant un an.

2. Quel est l’amendement ajouté par le Comité des crédits de la Chambre au projet de loi ?
– L’amendement propose d’inclure une réduction des taxes sur les primes d’inondation dans le projet de loi de réduction des impôts.

3. Quelle est la réaction des démocrates à cet amendement ?
– La chef de file démocrate de la Chambre, Fentrice Driskell, soutient l’amendement mais souhaite accorder une plus grande réduction aux propriétaires. Elle estime que cette réduction permettrait aux propriétaires d’économiser 17,50 $ pour chaque tranche de 1 000 $ qu’ils paient en primes.

4. Quelle économie totale le plan de réduction des impôts du Sénat permettrait-il de réaliser ?
– Le plan de réduction des impôts du Sénat permettrait de réaliser des économies totales de 363,2 millions de dollars sur deux ans.

Key Terms/Jargon:
– Primes d’assurance habitation : les montants payés par les propriétaires pour assurer leur maison.
– Taxes sur les primes : les montants prélevés par l’État sur les primes d’assurance.
– Responsabilité fiscale : l’obligation légale de payer des impôts.
– Polices souscrites ou renouvelées : les contrats d’assurance nouvellement souscrits ou déjà existants qui sont renouvelés pour une nouvelle période.
– Projet de loi : proposition de loi soumise au vote du Parlement.

Related Links:
Site internet du gouverneur Ron DeSantis
Site internet de la Chambre des représentants de Floride
Site internet du Sénat de Floride