Législation sur les traitements contre l’infertilité: Un besoin urgent de couverture d’assurance en France

Les législateurs ont lancé la session législative de cette année lundi. Un projet de loi qui est en cours d’examen obligerait la couverture d’assurance pour un éventail de traitements contre l’infertilité. Barbara Collura et Julie Berman étaient présentes au Capitole cette semaine pour plaider en faveur de ce projet de loi. Collura est présidente-directrice générale de Resolve: The National Infertility Association. Julie Berman dirige la Minnesota Building Families Coalition et est l’ancienne présidente du conseil d’administration de Resolve. Elles ont parlé avec Tom Crann, animateur de All Things Considered, de ce que le projet de loi prévoit et pourquoi elles pensent qu’il est important.

Quels traitements seraient couverts par cette législation ?

Julie Berman: Elle couvre le diagnostic et le traitement de l’infertilité, y compris la fécondation in vitro (FIV). Elle couvre également la préservation de la fertilité pour les personnes atteintes d’infertilité médicalement induite, comme les personnes atteintes de cancer qui subissent une chimiothérapie ou une radiothérapie. Elle couvre également la communauté LGBTQ+. La définition médicale de l’infertilité a récemment été mise à jour et ils sont également inclus.

Combien d’États ont adopté une législation similaire et comment la législation proposée dans le Minnesota se compare-t-elle ?

Barbara Collura: Nous avons 21 États qui ont une sorte de mandat en matière d’infertilité. Comment cela se compare-t-il ? Eh bien, je veux l’examiner de deux manières. Je vais commencer par la plus simple : ce que cela couvre. La législation du Minnesota est à peu près conforme à ce que nous avons vu dans d’autres États en termes de couverture. Elle respecte notre législation modèle qui a été adoptée dans d’autres États.

À qui cela s’applique-t-il ? Cela s’appliquerait au marché totalement assuré. Cela s’appliquerait également à MinnesotaCare et à l’Aide Médicale. Il s’agit de plans du gouvernement de l’État. C’est ce que le gouvernement de l’État peut contrôler. Le gouvernement de l’État ne peut pas contrôler des choses comme les entreprises qui s’auto-assurent. Il ne peut pas contrôler les employés fédéraux qui vivent au Minnesota. Il ne peut pas contrôler l’armée, c’est du ressort fédéral.

Donc, l’assurance dans notre pays est très compliquée et, dans ce cas, au Minnesota, nous voyons une couverture assez large pour ce que le législateur peut contrôler par rapport aux autres États.

Pouvez-vous nous donner une idée du coût des soins ou des traitements de l’infertilité sans assurance ?

Collura: Une grande partie de l’infertilité est traitée par des médicaments ou des procédures très peu invasives. C’est la grande majorité. Mais pour certains, la FIV sera le traitement standard. Dans ce cas, vous devrez faire face à des frais qui peuvent aller de 10 000 à 25 000 dollars par cycle de FIV. Et puis vous devrez avoir des médicaments qui peuvent coûter de 5 000 à 7 000 dollars. Si vous voulez le faire deux ou trois fois, vous pouvez voir comment cela va rapidement s’accumuler.

Ce projet de loi a été présenté l’année dernière et il n’a pas été adopté. Expliquez-nous pourquoi.

Berman: Eh bien, il a été initialement présenté par l’une de nos défenseurs, son nom est Miraya Gran de Bloomington. Elle était enceinte et avait parcouru un long chemin pour en arriver là. Et elle était en colère. Elle était en colère que d’autres personnes ne puissent pas arriver là où elle en était. Elle est allée chez son législateur et lui a parlé de la rédaction d’un projet de loi. Ce projet de loi a été présenté en 2022. Il y a eu une étude de coûts par le Département du Commerce pendant l’été. L’année dernière, il a été repris à la fois par la Chambre et par le Sénat. Nous avons obtenu un succès formidable au Sénat. Il a été amendé sur le projet de loi global sur la santé et les services sociaux et malheureusement, il n’a pas été accepté en commission. Donc, nous sommes de retour cette année et nous espérons vraiment qu’il sera adopté cette année.

Collura: Ce projet de loi comporte deux volets. L’un concerne l’impact sur le budget de l’État en raison de la couverture pour MinnesotaCare et l’Aide Médicale. Ce que nous constatons dans d’autres États qui ont un mandat d’assurance pour la FIV, c’est que l’augmentation des coûts des primes pour ces employeurs privés est inférieure à un pour cent. Ce sont des centimes par jour.

Pourquoi pensez-vous que cette législation est nécessaire maintenant et pendant cette session ?

Berman: La raison pour laquelle elle est nécessaire maintenant, c’est qu’une femme sur sept connaît des problèmes d’infertilité. Et cela se traduit par 186 000 Minnesotans. Ils n’ont pas de temps. Les personnes atteintes de cancer n’ont pas le temps de s’embrouiller avec l’assurance. Elles ont besoin du traitement standard pour congeler leurs ovules ou leur sperme immédiatement afin de pouvoir commencer leurs traitements. Il est donc impératif que nous y parvenions. Les gens souffrent et c’est une maladie qui devrait être couverte comme n’importe quelle autre maladie.

Section FAQ basée sur les principaux sujets et informations présentées dans l’article :
Q: Quels traitements seraient couverts par cette législation ?
R: La législation couvrirait le diagnostic et le traitement de l’infertilité, y compris la fécondation in vitro (FIV), ainsi que la préservation de la fertilité pour les personnes atteintes d’infertilité médicalement induite ou de la communauté LGBTQ+.

Q: Combien d’États ont adopté une législation similaire et comment la législation proposée dans le Minnesota se compare-t-elle ?
R: Vingt-et-un États ont une sorte de mandat en matière d’infertilité. La législation proposée dans le Minnesota est similaire à celle de ces autres États en termes de couverture pour les traitements de l’infertilité.

Q: À qui cela s’applique-t-il ?
R: Cela s’appliquerait au marché totalement assuré, à MinnesotaCare et à l’Aide Médicale, qui sont des plans de santé du gouvernement de l’État. Cela ne s’appliquerait pas aux entreprises s’auto-assurant, aux employés fédéraux vivant au Minnesota ni à l’armée.

Q: Quel est le coût des soins ou des traitements de l’infertilité sans assurance ?
R: En fonction du traitement, les coûts peuvent varier, mais pour la FIV, cela peut aller de 10 000 à 25 000 dollars par cycle, en plus des frais pour les médicaments qui peuvent coûter de 5 000 à 7 000 dollars.

Q: Pourquoi cette législation n’a-t-elle pas été adoptée l’année dernière ?
R: La législation n’a pas été adoptée l’année dernière, mais cette année elle a été présentée à nouveau pour être examinée. Les raisons de son échec l’année précédente ne sont pas précisées.

Q: Pourquoi pensez-vous que cette législation est nécessaire maintenant et pendant cette session ?
R: Cette législation est nécessaire maintenant car environ une femme sur sept est confrontée à des problèmes d’infertilité, ce qui affecte environ 186 000 Minnesotans. Il est important d’agir rapidement pour aider les personnes atteintes de cancer à accéder aux traitements de fertilité avant de commencer d’autres traitements. Il est également considéré que l’infertilité devrait être couverte par l’assurance de la même manière que toute autre maladie.

Définitions des termes clés :
– Infertilité : incapacité de concevoir un enfant après un an ou plus de rapports sexuels non protégés.
– Fécondation in vitro (FIV) : procédure médicale de reproduction assistée dans laquelle un ovule est fécondé par un spermatozoïde en laboratoire, puis placé dans l’utérus de la femme pour une grossesse.
– MinnesotaCare : programme d’assurance santé publique pour les résidents du Minnesota à revenu modéré.
– Aide Médicale : programme d’assurance santé publique pour les résidents du Minnesota à faible revenu.

Liens pertinents :
Resolve: The National Infertility Association
Minnesota Building Families Coalition