Les compagnies d’assurance maladie excluent depuis longtemps les événements de guerre et d’insurrection

Un récent article sur Facebook prétend que plusieurs grandes compagnies d’assurance ont récemment modifié leurs politiques en raison d’une violence généralisée prévue. Cependant, il s’agit d’une fausse affirmation. Les polices d’assurance antérieures montrent que les compagnies en question avaient déjà des exclusions pour de tels événements avant 2024.

Des versions archivées des polices d’Anthem, Cigna et UnitedHealthcare montrent que ces compagnies avaient des exclurions pour les blessures causées par la guerre, les émeutes et les insurrections bien avant 2024. Ces exclusions ne sont ni nouvelles ni rares dans le domaine de l’assurance maladie.

Daniel Schwarcz, professeur de droit à l’Université du Minnesota, explique que les compagnies d’assurance prennent des décisions en fonction d’un calcul économique et tentent de limiter leur couverture pour les risques importants. Les décisions prises en 2024 ne sont pas basées sur une connaissance anticipée des événements à venir, mais sur une évaluation des risques. Les compagnies d’assurance n’ont pas plus d’informations que le reste d’entre nous.

Il est important de souligner que les exclusions pour la guerre et l’insurrection existaient déjà dans les polices d’assurance avant 2024. Un article archivé d’Anthem en 2022, par exemple, mentionne clairement que les blessures résultant de la guerre, de la participation à une émeute ou à une insurrection ne sont pas couvertes. Des exclusions similaires se trouvaient également dans les polices de Cigna et UnitedHealthcare.

Il est donc inexact de prétendre que les compagnies d’assurance ont modifié leurs politiques en 2024 en raison de la violence attendue. Ces exclusions étaient déjà en place depuis des années.

En conclusion, il est important de toujours vérifier les informations avant de les partager. Les fausses affirmations peuvent être rapidement diffusées sur les réseaux sociaux, mais il est essentiel de s’appuyer sur des faits solides pour obtenir une image précise de la réalité.

Foire aux questions (FAQ) :

Q: Les grandes compagnies d’assurance ont-elles récemment modifié leurs politiques en raison d’une violence généralisée prévue ?
R: Non, cette affirmation est fausse. Les polices d’assurance antérieures montrent que les compagnies en question avaient déjà des exclusions pour de tels événements avant 2024.

Q: Les exclusions pour la guerre, les émeutes et les insurrections étaient-elles présentes dans les polices d’assurance avant 2024 ?
R: Oui, des versions archivées des polices d’Anthem, Cigna et UnitedHealthcare montrent que ces exclusions étaient déjà en place avant 2024.

Q: Les compagnies d’assurance avaient-elles une connaissance anticipée des événements à venir lorsqu’elles ont pris des décisions en 2024 ?
R: Non, les décisions prises en 2024 sont basées sur une évaluation des risques, pas sur une connaissance anticipée des événements. Les compagnies d’assurance n’ont pas plus d’informations que le reste d’entre nous.

Q: Pourquoi les compagnies d’assurance ont-elles des exclusions pour la guerre et l’insurrection ?
R: Les compagnies d’assurance prennent des décisions en fonction d’un calcul économique et tentent de limiter leur couverture pour les risques importants.

Définitions :

– Polices d’assurance : Contrats formalisant la couverture d’assurance entre une compagnie d’assurance et un assuré.
– Exclusions : Clauses stipulant les éléments qui ne sont pas couverts par une police d’assurance.
– Guerre : Conflit armé entre différents pays ou factions.
– Émeutes : Mouvements violents et spontanés d’un groupe de personnes dans un lieu public.
– Insurrections : Révoltes ou soulèvements armés contre une autorité établie.

Liens recommandés :

Anthem
Cigna
UnitedHealthcare