Les défis de l’assurance habitation face aux risques climatiques

Un couple résidant à LaPlace, en Louisiane (États-Unis), a connu les désastres liés aux ouragans de la région lorsqu’ils ont acheté leur maison en 2015. Cependant, ils ne se sont jamais imaginé à quel point la situation pourrait devenir catastrophique. En 2021, l’ouragan Ida de catégorie 4 a frappé la Louisiane, provoquant une onde de tempête dangereuse et des vents extrêmes. Les dégâts assurés ont été estimés à 18 milliards de dollars.

L’orage a renversé un chêne sur le toit de la maison du couple, provoquant une inondation d’environ 60 cm d’eau. Les planchers, les murs, les portes, les armoires, la literie, les meubles, les objets personnels, les appareils électroménagers et les vêtements ont été complètement ruinés. Ils ont même dû faire appel à une grue pour retirer l’arbre.

Le couple a reçu une petite indemnisation de l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) et leur compagnie d’assurance, Liberty Mutual, a couvert les frais de réparation du toit et de retrait de l’arbre. Cependant, la compagnie a refusé de couvrir les dommages causés par l’inondation, sous prétexte que la police d’assurance n’incluait pas les inondations dues à l’onde de tempête.

Le couple se sent lésé par leur compagnie d’assurance et estime qu’elle devrait prendre en charge les dommages causés par l’inondation, puisque celle-ci est due aux vents violents de l’ouragan. Malheureusement, le couple trouvait peu de solutions alternatives car les compagnies d’assurance qu’ils ont contactées n’offraient pas de couverture ou leurs tarifs étaient trop élevés.

Ce problème n’est pas propre à ce couple. En fait, de nombreuses compagnies d’assurance se retirent des zones à haut risque d’ouragans aux États-Unis, laissant les propriétaires avec peu d’options. Les coûts des assurances augmentent pour de nombreux propriétaires, voire certains sont même obligés d’acheter des polices coûteuses auprès des assureurs de dernier recours de l’État. En raison de ces coûts élevés, de nombreux propriétaires sont sous-assurés, voire non-assurés.

Les experts s’accordent à dire que le principal problème réside dans le fait que les gens habitent dans des zones vulnérables ou dans des maisons qui ne sont pas renforcées pour résister aux tempêtes futures, et que les polices d’assurance ne sont pas adéquates pour protéger les propriétaires. De plus, le changement climatique aggrave la situation en provoquant davantage d’ouragans extrêmes. Les chercheurs mettent en garde contre une augmentation du nombre d’ouragans de catégorie 3 ou supérieure à l’avenir, à mesure que les océans se réchauffent.

Il est également important de noter que les communautés défavorisées, en particulier celles appartenant à des minorités ethniques, sont plus durement touchées par cette crise de l’assurance habitation. Une étude récente a révélé que les risques liés aux ouragans dans le sud-est des États-Unis affectent de manière disproportionnée les maisons appartenant à des Afro-Américains.

Il est évident que des mesures doivent être prises pour relever ces défis. Il est essentiel d’investir dans la construction de maisons résistantes aux catastrophes naturelles et de renforcer les réglementations en matière d’assurance habitation pour protéger les propriétaires vulnérables. Les compagnies d’assurance doivent également réévaluer leurs politiques et s’adapter aux nouvelles réalités du changement climatique. Sinon, de plus en plus de personnes seront confrontées à des situations similaires, incapables de se protéger financièrement contre les conséquences dévastatrices des catastrophes naturelles.

Une section “foire aux questions” basée sur les principaux sujets et informations présentés dans l’article :

FAQ : Les ouragans, l’assurance habitation et les conséquences financières

Q : Qu’est-ce qui s’est passé lors de l’ouragan Ida en Louisiane ?
R : L’ouragan Ida de catégorie 4 a frappé la Louisiane en 2021, provoquant une onde de tempête dangereuse et des vents extrêmes. Les dégâts assurés ont été estimés à 18 milliards de dollars.

Q : Quels ont été les dommages causés à la maison du couple de LaPlace ?
R : Un chêne renversé par l’orage a provoqué une inondation d’environ 60 cm d’eau, ruinant les planchers, murs, portes, armoires, literie, meubles, objets personnels, appareils électroménagers et vêtements.

Q : Quelle indemnisation le couple a-t-il reçu ?
R : Le couple a reçu une petite indemnisation de l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) et la compagnie d’assurance Liberty Mutual a couvert les frais de réparation du toit et de retrait de l’arbre.

Q : Pourquoi la compagnie d’assurance a-t-elle refusé de couvrir les dommages causés par l’inondation ?
R : La compagnie d’assurance a refusé de couvrir les dommages causés par l’inondation en se basant sur le fait que la police d’assurance n’incluait pas les inondations dues à l’onde de tempête.

Q : En quoi le couple est-il lésé par sa compagnie d’assurance ?
R : Le couple estime que leur compagnie d’assurance devrait prendre en charge les dommages causés par l’inondation, puisqu’elle est due aux vents violents de l’ouragan. Cependant, ils n’ont trouvé que peu de solutions alternatives, car les compagnies d’assurance contactées ne proposaient pas de couverture adéquate ou avaient des tarifs trop élevés.

Q : Pourquoi de nombreuses compagnies d’assurance se retirent-elles des zones à haut risque d’ouragans ?
R : De nombreuses compagnies d’assurance se retirent des zones à haut risque d’ouragans aux États-Unis en raison du coût élevé des assurances et du risque accru lié au changement climatique, laissant les propriétaires avec peu d’options.

Q : Comment le changement climatique aggrave-t-il la situation ?
R : Le changement climatique provoque davantage d’ouragans extrêmes, menaçant ainsi les propriétaires qui vivent dans des zones vulnérables et n’ont pas de maisons renforcées pour résister aux tempêtes futures.

Q : Quels sont les effets de cette crise d’assurance habitation sur les communautés défavorisées ?
R : Les communautés défavorisées, en particulier celles issues de minorités ethniques telles que les Afro-Américains, sont plus durement touchées par cette crise d’assurance habitation, selon une étude récente.

Q : Quelles mesures peuvent être prises pour relever ces défis ?
R : Il est essentiel d’investir dans la construction de maisons résistantes aux catastrophes naturelles, de renforcer les réglementations en matière d’assurance habitation pour protéger les propriétaires vulnérables, et de revoir les politiques des compagnies d’assurance pour tenir compte des réalités du changement climatique.

Definitions:
– Ouragan : Une tempête violente avec des vents circulaires, communément formée sur les océans tropicaux.
– Indemnisation : Le paiement d’une somme d’argent à une personne en compensation d’un dommage ou d’une perte subie.
– Onde de tempête : Une élévation temporaire du niveau de la mer causée par les vents violents d’un ouragan.
– Défaillance : Le refus ou l’incapacité d’un assureur à couvrir certains types de dommages selon les termes de la police d’assurance.

Liens utiles :
FEMA
Liberty Mutual
Lien vers un article sur l’augmentation des ouragans en raison du changement climatique
Insure.com