Les législateurs proposent des réglementations strictes pour les défenseurs des consommateurs en matière d’assurance

Un projet de loi présenté par le représentant Mark Tedford (R-Tulsa) vise à réguler de manière stricte l’aide que certains défenseurs peuvent apporter aux personnes ayant des réclamations d’assurance. Cependant, ce projet de loi est accusé de cibler un groupe spécifique par une organisation de défense des consommateurs.

Les ajusteurs publics aident les personnes ayant des réclamations d’assurance si l’assuré pense que son assureur ne propose pas une couverture adéquate. Selon la nouvelle législation, les ajusteurs pourraient voir une modification de leurs bénéfices lorsqu’ils travaillent sur ces réclamations. Si le projet de loi 3094 est adopté, il fixerait un plafond de 10% de commission basé sur le règlement d’assurance final approuvé. Le représentant Mark Tedford, auteur du projet de loi, affirme que cela vise à empêcher les ajusteurs publics de “gonfler” les réclamations.

L’Association nationale des ajusteurs publics d’assurance (NAPIA) soutient que cette limite nuira plutôt à leurs clients. Selon Alice Young de la NAPIA, le projet de loi est symbolique de l’injustice des compagnies d’assurance, car l’auteur du projet de loi possède une compagnie d’assurance privée, Tedford Insurance.

Tedford affirme que son projet de loi vise à aider les consommateurs, et non les compagnies d’assurance. Le projet de loi empêcherait également un ajusteur public de recevoir toute indemnisation en cas de litige.

Malgré les préoccupations soulevées par la NAPIA, Tedford s’attend à ce que le projet de loi soit adopté par le comité de l’Assurance de la Chambre. Cette proposition suscite un débat important sur les droits des consommateurs et l’équilibre entre les intérêts des assureurs et ceux des assurés. Il est crucial de trouver un terrain d’entente qui protège à la fois les consommateurs et l’industrie de l’assurance.

Une loi controversée vise à limiter les commissions des ajusteurs publics en matière d’assurance

Un projet de loi controversé proposé par le représentant Mark Tedford (R-Tulsa) suscite la controverse alors qu’il vise à limiter les commissions que les ajusteurs publics peuvent percevoir lorsqu’ils aident les personnes ayant des réclamations d’assurance. Alors que certains soutiennent que cette mesure vise à protéger les consommateurs, d’autres affirment qu’elle fera plus de mal que de bien.

Les ajusteurs publics jouent un rôle crucial en aidant les assurés à obtenir une indemnisation appropriée lorsque leur compagnie d’assurance ne leur fournit pas une couverture adéquate. Cependant, avec le projet de loi 3094, une commission maximale de 10% basée sur le règlement final approuvé serait imposée aux ajusteurs publics. Le représentant Tedford prétend que cela vise à empêcher les ajusteurs de « gonfler » les réclamations pour obtenir des commissions plus élevées.

Alors que l’Association nationale des ajusteurs publics d’assurance (NAPIA) s’oppose fermement à cette mesure, affirmant qu’elle nuira à leurs clients, Tedford soutient que son objectif est de protéger les consommateurs et non les compagnies d’assurance. De plus, le projet de loi empêcherait les ajusteurs publics de recevoir une indemnisation en cas de litige concernant une réclamation.

Cette proposition soulève des questions importantes sur les droits des consommateurs et l’équilibre entre les intérêts des assureurs et ceux des assurés. Il est crucial de trouver une approche équilibrée et juste qui protège les consommateurs tout en prenant en compte les préoccupations des ajusteurs publics. Une discussion approfondie et une recherche de solutions alternatives pourraient être nécessaires pour parvenir à un compromis satisfaisant pour toutes les parties impliquées.

Une section FAQ basée sur les principaux sujets et informations présentés dans l’article :

1. Qu’est-ce que le projet de loi 3094 propose ?
Le projet de loi 3094 propose de limiter les commissions perçues par les ajusteurs publics lorsqu’ils aident les personnes ayant des réclamations d’assurance.

2. Comment les ajusteurs publics aident-ils les assurés ?
Les ajusteurs publics aident les assurés à obtenir une indemnisation adéquate lorsque leur compagnie d’assurance ne leur fournit pas une couverture suffisante.

3. Pourquoi le projet de loi est-il controversé ?
Le projet de loi est controversé car certains soutiennent qu’il vise à protéger les consommateurs, tandis que d’autres affirment qu’il fera plus de mal que de bien.

4. Quelle serait la commission maximale imposée aux ajusteurs publics en vertu de ce projet de loi ?
Selon le projet de loi, la commission maximale imposée aux ajusteurs publics serait de 10% du règlement d’assurance final.

5. Qui soutient le projet de loi et qui s’y oppose ?
Le représentant Mark Tedford est l’auteur du projet de loi et le soutient. L’Association nationale des ajusteurs publics d’assurance (NAPIA) s’y oppose fermement.

6. Pourquoi NAPIA s’oppose-t-elle à la limitation des commissions ?
NAPIA affirme que la limitation des commissions nuira à leurs clients, soulignant que cela est symbolique de l’injustice des compagnies d’assurance.

7. Quels sont les objectifs du projet de loi selon le représentant Tedford ?
Le représentant Tedford affirme que son projet de loi vise à protéger les consommateurs contre les pratiques d’ajusteurs publics qui “gonflent” les réclamations.

8. Que se passerait-il pour les ajusteurs publics en cas de litige ?
Selon le projet de loi, les ajusteurs publics ne recevraient aucune indemnisation en cas de litige concernant une réclamation.

Liens recommandés, au format nom du lien :

National Association of Public Insurance Adjusters
Tedford Insurance