L’industrie de l’assurance générale mise en cause pour son traitement brutal des entreprises pendant les confinements

La crise mondiale de la COVID-19 a mis en lumière les pratiques brutales de l’industrie de l’assurance générale envers les entreprises. Leon Fink, président et actionnaire majoritaire du groupe Fink, qui gère plusieurs restaurants à Sydney, a été témoin des tactiques utilisées par les assureurs pour retarder et refuser les demandes d’indemnisation des pertes d’exploitation suite aux confinements imposés en mars 2020. Les entreprises ayant souscrit des polices d’assurance contre les interruptions d’activité se sont trouvées confrontées à des exclusions de garantie liées aux pandémies, ce qui a entraîné des retards et des refus de paiement.

Le groupe Fink, qui fait partie des entreprises touchées par ces pratiques, a réussi à survivre malgré les refus d’indemnisation, mais continue de subir les conséquences des confinements aujourd’hui. Leur assureur, QBE, a refusé de couvrir les pertes d’exploitation subies par les restaurants du groupe, arguant que les ordres de confinement n’avaient pas été décrétés en raison d’épidémies de COVID-19 à proximité.

Face à cette situation, le groupe Fink a rejoint une action collective contre QBE pour réclamer des indemnités. Cependant, même cette action collective a rencontré des problèmes, notamment avec la façon dont QBE a communiqué avec les courtiers en assurance pour influencer leur réponse à l’action en justice.

Ces pratiques de l’industrie de l’assurance générale ont suscité l’indignation et ont attiré l’attention des autorités. Les assureurs généraux sont actuellement sous le feu des critiques non seulement pour leur traitement des pertes d’exploitation liées à la COVID-19, mais aussi pour d’autres pratiques problématiques, telles que l’augmentation des primes et les offres de règlement de sinistres insuffisantes.

Il est temps que l’industrie de l’assurance générale soit tenue responsable de ses actions et qu’elle s’engage à soutenir les entreprises qui ont payé des primes pendant des années en croyant qu’elles seraient protégées en cas de crise. Les entreprises méritent d’être indemnisées pour les pertes subies pendant les confinements, et il est crucial que les assureurs respectent leurs engagements envers leurs assurés.

FAQ sur les pratiques brutales de l’industrie de l’assurance générale envers les entreprises

Q: Quelles sont les pratiques brutales de l’industrie de l’assurance générale envers les entreprises mises en lumière par la crise mondiale de la COVID-19 ?
A: Les assureurs ont utilisé des tactiques pour retarder et refuser les demandes d’indemnisation des pertes d’exploitation résultant des confinements imposés en raison de la pandémie.

Q: Quelles ont été les conséquences pour les entreprises ayant souscrit des polices d’assurance contre les interruptions d’activité ?
A: Les entreprises se sont retrouvées confrontées à des exclusions de garantie liées aux pandémies, ce qui a entraîné des retards et des refus de paiement.

Q: Comment le groupe Fink a-t-il été affecté par ces pratiques ?
A: Le groupe Fink, qui gère plusieurs restaurants à Sydney, a subi des refus d’indemnisation pour les pertes d’exploitation de ses restaurants. Leur assureur, QBE, a argué que les ordres de confinement n’étaient pas liés à des épidémies de COVID-19 à proximité.

Q: Que fait le groupe Fink pour faire valoir ses droits ?
A: Le groupe Fink a rejoint une action collective contre QBE pour réclamer des indemnités.

Q: Quels problèmes a rencontré cette action collective ?
A: L’action collective a rencontré des problèmes, notamment avec la communication de QBE avec les courtiers en assurance pour influencer leur réponse à l’action en justice.

Q: Quelles autres pratiques problématiques sont reprochées à l’industrie de l’assurance générale ?
A: En plus du traitement des pertes d’exploitation liées à la COVID-19, les assureurs généraux sont critiqués pour l’augmentation des primes et les offres de règlement de sinistres insuffisantes.

Q: Que demandent les entreprises aux assureurs généraux ?
A: Les entreprises demandent que l’industrie de l’assurance générale soit tenue responsable de ses actions et qu’elle indemnise les pertes subies pendant les confinements. Il est crucial que les assureurs respectent leurs engagements envers leurs assurés.

Pour plus d’informations, veuillez visiter le site principal de l’industrie de l’assurance générale : InsuranceIndustry.com